13/12/2011

DOCU : Manipulations, une histoire française

Un ptit mot : C'est avec énormément de joie que BERSERK publie aujourd'hui Manipulations, une histoire française. Sans doute un des meilleurs docu qu'on ai vu cette année! (Réalisé par l'homme qui nous avait donné l'excellent "La mise à mort du travail") Il revient sur 30 ans de magouille au sommet de l’État français, mêlant politiques, industriels de l'armement et services secrets. Si vous n'avez jamais rien compris à toutes ces sombres histoires, de l'affaire Elf et l'Angola gate, à celle des frégates de Taïwan, en passant par Clearstream II et Karachi, et bien voilà, vous n'avez plus d'excuse. Attention, tout ne sera pas "cristal clair" mais encore une fois, en 6 heures, vous en apprendrez plus qu'en une vie de Pujadas et consœur. Si vous ne savez pas, vous ne pouvez pas comprendre, si vous ne comprenez pas vous irez voter! Si vous comprenez, vous irez construire une guillotine!!!

On tiens vraiment à remercier DokenStok.net qui nous a permis de mater cette série exceptionnelle chaque semaine! Pour l'occasion on remercie aussi l'utilisateur "Manipulations Clearstream" sur Youtube, qui a mis le tout est ligne, en streaming sur youyou!

BON PUTAIN DE DOCUMENTAIRE A TOUS

"Cette série est le fruit d’une longue enquête. Construite comme un thriller, elle propose une plongée dans le monde fermé de la grande finance, au centre du lobby militaro-industriel, au cœur du pouvoir exécutif ou dans le secret de la magistrature. Le combat de deux monstres politiques. C’est ainsi que l’affaire Clearstream a jusqu’alors été racontée. Elle est bien plus que cela. C’est une certaine histoire de France, celle du dernier quart de siècle. L’histoire d’une France au temps de la mondialisation des capitaux, de l’émergence d’une Europe de la défense, de la violence des luttes de pouvoir et des relations dangereuses entre politiques et vendeurs d’armes."

Synopsis (celui-ci et les autres) : DokenStok.net

Réalisé par Jean-Robert Viallet 

Episode 1 : Au commencement, le troisième homme

Pierre Péan et Vanessa Ratignier marchent sur les pas des deux personnages clé de l’affaire Cleastream, Imad Lahoud, ancien trader et Jean-Louis Gergorin, stratège chez EADS.En mai 2002, Imad Lahoud sort de prison.Descendu au plus bas de l’échelle sociale après une affaire d’escroquerie, il va néanmoins opérer une ascension fulgurante au sein des services secrets français…



Episode 2 : Clearstream, la banque des banques

Pour trouver Ben Laden, Imad Lahoud a besoin de l’annuaire des comptes bancaires de la « chambre de compensation » : Clearstream. C’est l’instrument mis en place par toutes les banques du monde pour centraliser et mémoriser l’ensemble des opérations de transferts de capitaux sur terre. Un journaliste en a décrypté les rouages : Denis Robert. Son livre, publié en 2001, décrit comment le mécanisme peut être détourné afin de blanchir de l’argent…



Episode 3 : Jean-Luc Lagardère : le scenario noir

Imad Lahoud démontre à Jean-Louis Gergorin que des mouvements suspects sur le titre Matra ont bien eu lieu dans les semaines précédant la mort de Jean-Louis Lagardère. Comment ? Grâce aux listings Clearstream. Ceux-ci laissent apparaître le nom d’Alain Gomez, le P-Dg de Thomson. Mais voilà qu’au fil des jours, d’autres noms surgissent, comme celui d’Andrew Wang, l’intermédiaire de Thomson dans le contrat des frégates de Taiwan…



Episode 4 : Taïwan : naissance de la zone grise

La DGSE commence à sérieusement douter d’Imad Lahoud. Or, en mars 2003, Jean-Luc Lagardère, le patron de EADS, décède subitement. Profondément ébranlé par la mort de son patron, Jean-Louis Gergorin soupçonne un assassinat. Pour tenter de comprendre sa paranoïa , il faut revenir sur une décennie de restructurations de l’industrie française d’armement.



Episode 5 : Karachi et le trésor de guerre

Janvier 2004, définitivement convaincu que la mort de Jean-Luc Lagardère s’explique par des systèmes de corruption, Jean-Louis Gergorin se rend au Quai d’Orsay pour en informer Dominique de Villepin pour lancer une grande enquête. Or, quelques jours plus tard, Imad Lahoud apporte de nouveaux listings Clearstream où apparaît un autre réseau de corruption qui impliquerait d’autres personnalités politiques proches de la guerre des droites de 1993-1995, à un supposé trésor de guerre des balladuriens et dans les méandres de l’affaire Karachi…



Episode 6 : La République des mallettes

Sixième et dernier volet de l’enquête de Pierre Péan et Vanessa Ratignier. Le nom de Nicolas Sarkozy figure sur les listings. Sans plus attendre, Gergorin les transmet anonymement au juge Van Ruymbeke. «Le Point» en fait sa une en juillet 2004. Le feuilleton médiatique commence alors que le juge découvre que les listings sont faux. Au passage, Denis Robert est traîné dans la boue. La logique judiciaire oblige chacun à sauver sa peau. Nicolas Sarkozy promet de châtier le coupable. Deux procès délivrent une vérité judiciaire, mais le mystère plane toujours autour du mobile du falsificateur Imad Lahoud.

 
IDEM VELLE AC IDEM NOLLE AC TANDEM VERA AMICITIA EST