20/01/2011

VIDEO : Quand les flics jouent aux barbus!!

Nous sommes le 18 janvier 2011 sur le plateau de l'emission Opinions sur France 24. On parle Tunisie, révolution et internet. Jean-Bernard Cadier recueille les propos de Fabrice Epelboin, l'éditeur de ReadWriteWeb. Vous trouverez la vidéo en bas de page. L'extrait que l'on retranscrit ici court entre 7:33 et 9:17.

" (...) Pourquoi le gouvernement n'a pas réagit plus fort?"

" Le gouvernement a réagit vraiment fort. Il y a une police de l'internet enfin, il y avait une police de l'internet en Tunisie qui est extrêmement agressive, particulièrement vicieuse, dans laquelle nous on est entré chez ReadWriteWeb, il y a un an, en pensant avoir affaire à des islamistes, pour s'apercevoir qu'en fait c'était des policiers qui jouaient aux islamistes pour terroriser la population et on les a complètement mis à découvert."

"Sur internet, vous pensiez avoir affaire à des islamistes et en fait vous vous êtes rendu compte que c'était des agents de l'État qui se faisaient passé pour des islamistes?"

"Absolument, une affaire monté de toute pièce par les agents de l'État pour faire croire à la population à la présence massive d'islamistes très agressif sur Facebook et la terroriser littéralement."

"Donc ils sont quand même très sophistiqués?"

"Il y a des techniques de community management comme on dit chez les professionnels, qui sont stupéfiantes parce que c'est vraiment au niveau d'un pays tout entier. Il s'agit de terroriser 1,6 million de Tunisiens, c'est pas rien. Et le tout avec des forces qui finalement ne sont pas si conséquentes, on les estime entre 600 et 1000 individus, avec des renforts du RDC. Mais malgré tout, arriver à terroriser 1,6 million de personnes avec si peu de ressource, ça demande quand même une certaine ingénierie sociale."

"Donc ça c'est la manipulation. Mais est ce qu'il y a des moyens techniques de baisser les débits, de fermer, d'interdire?"

"Il y a des moyens techniques de baisser les débits, de trier ce qui passe dans les tuyaux, très sophistiqués, il faudra remonter aux complicités parce que ce n'est certainement pas des moyens techniques que les Tunisiens ont développé par eux même. Ils ont eut des complicités de la part de grands noms de la technologie, de la même façon que, en son temps, IBM a assisté le régime nazi pour la shoah en informatisant la shoah. Il y a eut ce même genre de complicité technologiques et il faudra faire des enquêtes et il faudra obtenir la vérité sur ces complicités technologiques. (...) "


Maintenant que vous avez lu ceci, vous devez regarder cela :
90 Minutes : Attentats de Paris : On pouvait les empêcher, un reportage de Jean-Baptiste Rivoire et Romain Icard sur l'infiltration et la manipulation des groupes islamistes algériens par les servcices secrets et l'armée de ce même pays.

Sources :

 
IDEM VELLE AC IDEM NOLLE AC TANDEM VERA AMICITIA EST